Bannière entête

Disciplines équestres

Le dressage

Le dressage

Discipline d'harmonie, le dressage fait appel à l'élégance et à l'équilibre naturel du cheval et implique une entente parfaite avec son cavalier. La compétition de dressage consiste à exécuter des enchaînements de figures qui mettent en valeur les différentes allures et la locomotion du cheval. 

C'est la première discipline pratiquée par le débutant qui devra tout au long de sa vie de cavalier affiner ses gestes et attitudes pour obtenir une attention optimum de sa monture. Les compétitions de dressage constituent l'évaluation de cette progression et permettent aux cavaliers de tous niveaux de faire la démonstration de cette entente.

Une épreuve de dressage met en scène un cavalier et son cheval. Le couple évolue sur un terrain rectangulaire de 60m sur 20 et exécute une série de figures appartenant à un programme imposé ou libre et en musique : la reprise.

Quelques exemples de figures :

  • La volte : c'est un cercle de 6 à 10 mètres de diamètre. Le cheval doit retrouver la piste au même endroit qu'il a commencé son cercle.
  • Le doubler : ligne droite tracée en quittant la piste pour rejoindre le coté opposé sans changement de main. Le doubler avec changement de main est la même figure, mais on changera de main en arrivant de l'autre coté.
  • La diagonale : elle traverse le manège en partant d'un coin jusqu'au coin opposé avec changement de main.

Le jury évalue l'aisance et la fluidité dans le déroulement du programme ainsi que la discrétion du cavalier lorsqu'il communique ses ordres à sa monture. La précision de l'exécution, la soumission du cheval, la qualité des allures, l'impulsion et la position du cavalier en selle sont également appréciées et une note allant de 1 à 10 est donnée pour chaque figure.
 

Le Hunter

Le Hunter

Présent depuis 50 ans aux Etats-Unis, le Hunter se développe depuis quelques années seulement en France. Les épreuves se déroulent sur des parcours d'obstacles de faible hauteur où les juges apprécient la qualité technique et esthétique et non la performance sportive.

Il y a deux catégories d'épreuves : 

  • Le Hunter Equitation : sont jugées la présentation du couple cavalier - cheval, l'attitude du cavalier agissant dans la plus grande discrétion, et l'harmonie du couple.
  • Le Hunter Style du Cheval : sont jugés le modèle, les allures et l'aptitude du cavalier à franchir les obstacles en souplesse et en harmonie, dans un style parfait.

Concours Complet d'Equitation

Concours Complet d'Equitation

 

Comme son nom l'indique, le concours complet regroupe un grand nombre d'efforts, mettant en jeu une large palette d'aptitudes tant physiques que morales. Eprouvée sur trois épreuves, la préparation du couple homme-cheval doit être irréprochable pour servir au mieux une discipline où la vitesse, l'endurance et l'équilibre sont largement sollicités.

 

Le concours complet d'équitation consiste à enchaîner 3 tests :

  • Le dressage valide le bon emploi des aides du concurrent et la qualité du dressage des poneys / chevaux. Evoluant sur un terrain rectangulaire, les concurrents effectuent un enchaînement de figures imposées en utilisant les trois allures. Lors de cette épreuve, les juges apprécient la souplesse, l'élégance et la précision du couple cavalier-cheval.
  • Le cross permet de vérifier la franchise du couple et la maîtrise d’une vitesse imposée en équitation d’extérieur.Epreuve magistrale, de loin la plus sélective des épreuves de fond. Les concurrents suivent un itinéraire qui épouse la configuration des lieux : alternance de sous-bois, de prairies valonnées et de terrains plats. Des obstacles fixes sont à franchir en un temps limité. Certains sont des combinaisons qui demandent au cheval plusieurs efforts. Pour les obstacles qu'il juge périlleux, le cavalier peut faire le choix d'emprunter les options, il s'agit d'alternatives moins difficiles techniquement mais qui nécessitent de parcourir plus de terrain et donc pénalisantes dans le temps.
  • Le saut d’obstacles révèle l’aptitude à enchaîner un parcours, la bonne attitude et des gestes techniques justes. Les concurrents franchissent une douzaine d'obstacles. Cette épreuve teste principalement la capacité de récupération du cheval, la technicité et le respect des barres .

Randonnées

Randonnées

 

Se promener au coeur des forêts et des vergers, découvrir la faune et la flore à cheval, en poney ou dans une calèche, il n’y a que l’embarras du choix pour profiter de tous les plaisirs des randonnées équestres.
Sur une journée ou bien sur plusieurs jours, les itinéraires de randonnées équestres vous emmèneront dans la montagne ou dans la plaine suivant vos envies.

Le CSO

Le CSO

 

Le Saut d'Obstacles consiste à franchir, sans les renverser, des obstacles de couleurs et de formes différentes suivant un ordre de parcours et un temps imposé. Ces obstacles sont composés d'éléments mobiles et non naturels faits de chandeliers, de barres et de soubassements. Le classement des concurrents tient compte des fautes commises.

Les épreuves sont destinées à démontrer chez le poney/cheval sa franchise, sa puissance, son adresse, sa rapidité et son respect de l’obstacle et chez le concurrent, la qualité de son équitation.

Le concours de saut d’obstacles est la discipline leader en France. Elle représente plus de 80 % de l’activité concours.

Voltige

Voltige

C'est l'éxécution de mouvements et de figures sur le dos du cheval comme pour un programme de gymnastique. Il faut être souple et avoir un bon sens de l'équilibre.

  • La Voltige en cercle : met en scène un ou plusieurs voltigeurs qui évoluent sur un poney / cheval au pas ou au galop tenu en longe. Le poney / cheval est équipé d’un surfaix et d’un large tapis permettant aux voltigeurs d’effectuer une série de figures où l’équilibre et les aptitudes physiques sont pleinement mobilisés.
  • La Voltige en ligne : le cheval galope en ligne droite et en liberté ce qui rend cette discipline encore plus spectaculaire.

La Voltige se pratique en musique, la notation tient compte du travail du voltigeur suivant les épreuves (individuelles ou par équipe), du longeur et du cheval.

En programme libre, l'exécution, la composition et l'impression générale permettent au jury (3 à 5 juges répartis sur le cercle), une analyse précise des prestations.

L' Equitation Western

L' Equitation Western

L'Equitation Western est une tradition venue des Etats-Unis et propre aux cow-boys. C’est une équitation de travail destinée traditionnellement à l’élevage extensif, au gardiennage et au déplacement des troupeaux dans l’ouest américain.

L'Equitation Western est une discipline de loisir mais aussi de compétition avec plus de dix épreuves différentes dont :

  •  le Western Pleasure : modèles et allures du cheval western
  •  le Trail : cette épreuve démontre les qualités du cheval d'extérieur sur des obstacles de toute nature
  •  le Banel Race : très spectaculaire, parcours de maniabilité et de vitesse
  •  le Cutting : tri du bétail.

Discipline reine de l’équitation western, le Reining consiste à exécuter des enchaînements de figures visant à mettre en valeur la finesse du dressage, la maniabilité et l’attitude du cheval guidé entre des rênes souples sans résistance apparente.

L'Equitation Western est une véritable philosophie de l'approche du cheval et de l'équitation. Elle consacre une part très importante au relationnel. On attend des chevaux avec lesquels on pratique l'Equitation Western, une très grande concentration sur l'homme et ses demandes, ce qui implique que le cavalier soit "intellectuellement" en communication constante avec l'animal.

L'Equifun

L'Equifun

 

L'Equifun est une épreuve d’animation inscrite dans un projet de pédagogie ludique. Il s’agit de réaliser un parcours composé d’une succession de dispositifs à effectuer au chronomètre. Ces dispositifs alternent maniabilité, saut et adresse et comportent des options de franchissement de difficulté variable.

Le but de l’Equifun est de développer la faculté du cavalier à maîtriser sa monture par le choix des options qui correspondent le mieux à ses capacités et de favoriser la préparation des poneys / chevaux en améliorant la qualité de leur dressage.

TREC

TREC

 

Le concours de T.R.E.C. (Techniques de Randonnée Equestre de Compétition) doit permettre au couple cavalier - cheval, de démontrer qu’il peut se sortir de toutes les situations qu’une randonnée classique peut l’amener à connaître. Il doit savoir se repérer dans l'espace avec ou sans carte.

Les épreuves composant la compétition sont au nombre de 4, et se déroulent sur 1 à 3 jours selon le niveau.

 

  • Le Parcours d'Orientation et de Régularité (POR) se court seul ou en équipe, ce qui est beaucoup plus amusant pour commencer. Le jeu consiste à relever au départ, sur une carte, un itinéraire, dont il faut respecter scrupuleusement le tracé. A l'aide d'un chronomètre, d'une carte et d'une boussole, le cavalier suit l'itinéraire en gardant une régularité imposée à tous. Ce n'est pas une course. Des vitesses moyennes sont calculées et imposées à tous. Adaptées au terrain, elles ne dépassant jamais 12 km/h.
  • L'épreuve de Maîtrise des Allures (MA) est destinée à mettre en valeur le niveau technique du cavalier et le dressage du cheval, lequel doit être un marcheur rapide, endurant, tout en sachant se maintenir au tout petit galop, longtemps et sans fatigue. Le cavalier effectue un parcours de 150 m dans un galop le plus lent possible et un pas le plus rapide possible.
  • Le Parcours en Terrain Varié (PTV) s'effectue sur une distance de 2 à 5 km, parsemée de seize difficultés naturelles (gué, fossé, tronc, contre-haut, passerelle…), à franchir et à surmonter dans un temps idéal (18 difficultés pour les compétitions nationales). 
  • L'épreuve de présentation vise à contrôler la tenue et le harnachement du couple, qui doivent être adaptés et entretenus pour «aller loin en ménageant la monture » et… le cavalier. Chaque concurrent dispose de 5 minutes pour présenter oralement son équipement et explique pourquoi il l’a choisi. 
     

Le cavalier doit pouvoir:

  • s’orienter sur le terrain, avec ou sans carte,
  • être maître de son allure quels que soient l’état du chemin ou la météo,
  • poursuivre sa route malgré toutes sortes d’embuches qu’il rencontrera (comme des obstacles à sauter, des dénivelés à gravir ou à descendre, des passages étroits ou bas, un cours d’eau à traverser ou à enjamber sur une passerelle...)

Bref, le cavalier devra gagner la confiance de son cheval pour qu’il ne mette en doute aucun de ses ordres, il lui apprendra l’adresse et la franchise, le calme et l’endurance.
Il s’apercevra, au fil des entraînements et des concours, que cette association cavalier - monture progresse régulièrement, avec à la clé un plaisir de plus en plus grand pendant l’exercice et une relation entre les 2 partenaires de plus en plus étroite!

Attelage

Attelage

Le cheval attelé est une image qui nous est familière tant elle s'inscrit dans notre histoire proche. Le moteur a remplacé la traction animale mais il suffit de prendre place dans un attelage pour ressentir un plaisir intact riche de sensations. Car le cheval est, selon certains, plus apte à tirer une charge qu'à la porter sur son dos. C'est ce que ressentent sûrement les nombreux amateurs qui pratiquent cette discipline pour leur plaisir ou pour la compétition. Presque tous les chevaux et poneys peuvent être attelés et offrir ainsi une nouvelle preuve de leur générosité.

Les compétitions d'attelage s'apparentent au concours complet d'équitation par la grande variété d'efforts que doivent produire les chevaux qui sont jugés en dressage, en endurance et lors d'épreuves de maniabilité. C'est le meneur qui conduit l'attelage, il peut être aidé par des grooms qui seront autorisés à descendre pour aider dans certaines phases du parcours. Les compétitions d'attelage sont ouvertes aux équipages à un, deux ou quatre chevaux.

Il y a plusieurs épreuves différentes:

  • le dressage : l'attelage est noté sur les allures et la présentation
  • le marathon : l'attelage doit en un temps donné parcourir une certaine distance où il peut rencontrer des obstacles naturels (un gué par exemple)
  • la maniabilité : le but est de suivre un parcours en un temps donné. le parcours est composé de portes faites de plots où sont posées des balles. Chaque balle tombée ou un dépassement du temps font perdre des points.

Equi-feel

Equi-feel

Tests ludiques à pied où le cavalier choisit des niveaux de difficulté de contrat pour mettre en valeur sa complicité avec son poney/cheval. Le but de l’Equifeel est de donner au cavalier d’avantage de compréhension du poney ou du cheval, de réflexion et de ressenti dans ses interactions avec lui.

Equi-feel  signifie ressentir le cheval.

Cette discipline se sert des études sur le comportement des chevaux afin de mieux les comprendre et mieux communiquer avec eux. Le cheval devient alors un partenaire de jeu.

Le cavalier  apprend à communiquer avec le cheval, celui ci une fois mis en confiance sera plus curieux et plus courageux.

Polo

Polo

Le jeu de Paddock Polo met en présence deux équipes de trois cavaliers et éventuellement trois remplaçants qui doivent envoyer une balle avec un maillet, dans des buts situés à chaque extrémité du terrain.
Munis d'un long maillet en bambou, les joueurs doivent marquer le plus de points possible en envoyant une balle dans les buts adverses.

Ce jeu se pratique de préférence au galop et demande aux cavaliers ainsi qu'à leurs montures beaucoup d'habileté. Le terrain, un rectangle grand comme deux terrains de football ou, à défaut, de 40 m par 20 m minimum, permet aux joueurs d'évoluer rapidement tout en autorisant des changements de direction brusques et un marquage « serré » de l'adversaire.
Parce que le polo est un jeu particulièrement intense et rapide, les règles qui l'organisent sont très strictes afin d'assurer à ses pratiquants une sécurité optimale.

L'endurance

L'endurance

Il existe 2 types de courses d'endurance :

  • Les épreuves à vitesse limitée : il existe 4 phases qui se font sur 20, 30, 40 ou 60 kms à une vitesse moyenne qui varie de 10 à 15 kms/heure.
  • Les épreuves à vitesse libre : les plus longues courses couvrent 200 kms en 2 jours sur 6 étapes. Seule une vitesse minimale est imposée.

Les chevaux d'endurance sont de véritables athlètes. Ils doivent être naturellement vifs, avoir un caractère fort tout en étant très calmes pour doser leur effort. Les chevaux  pur-sang arabe sont les plus doués dans cette discipline.

En endurance, le couple cheval/cavalier se voit attribuer des points en fonction de la vitesse et de la condition générale du cheval à l'arrivée (vérification du rythme cardiaque, bessure ...etc). Contrairement à une course classique, ce n'est pas celui qui franchit le 1er la ligne d'arrivée qui gagne, mais celui qui est allé le plus vite en fatiguant le moins son cheval. Tout au long des épreuves, les chevaux font l'objet de plusieurs contrôles vétérinaires. Dans cette discipline, le respect du cheval est prioritaire.

Le Horse-ball

Le Horse-ball

 

C'est en France que ce jeu, inspiré du pato argentin, a été inventé. En 1992 eurent lieu les 1er championnats d'Europe. Le but est de lancer un ballon dans le panier adverse. Les équipes se composent de 4 cavaliers ne disposant chacun que d'un seul cheval. Le terrain est facile à aménager dans une carrière de club hippique. Un match se dispute en 2 périodes de 10 mn avec une mi-temps de 3 mn. Il existe des championnats réservés exclusivement aux femmes.

Powered byE2I sports